LE DIGITAL & L'ARTISTE-ENTREPRENEUR

ra002020

Le terme « digitalisation » apparaît aujourd’hui dans le vocabulaire de tous les jours. Ce mot et les notions qui en découlent ont une portée transversale pour les entreprises tout comme dans les usages qu’en font tout un chacun. Pourtant, les implications en restent parfois encore vagues et souvent difficiles à comprendre.

 

(...) en tant que support à la stratégie digitale de l’artiste-entrepreneur.

 

C’est dans une optique de clarification des impacts de la digitalisation sur le marché de l’art que nous écrivons pour vous cette nouvelle série d’articles. Elle se veut informationnelle et est présentée en tant que support à la stratégie digitale de l’artiste-entrepreneur. Y seront cartographiés les outils principaux du digital qui peuvent être utiles aux artistes d’aujourd’hui. Chaque thème abordé donnera quelques conseils basés sur les bonnes pratiques du moment.

 

Dans l’écosystème des arts visuels, le digital est à comprendre comme étant une nouvelle façon dont les acteurs et intervenants du marché de l’art interagissent. Il s’agit d’une combinaison (1) d’automatisation de processus et schémas de communication existants (2) d’une présence numérique sur internet ainsi qu’en catalogues et enfin de (3) l’apparition de nouvelles interactions immatérielles.

 




 

 Introduisons cela plus concrètement en parlant de la présence en ligne de l’artiste. C’est en soutient à cette présence en ligne que les atouts et mécanismes du digital pourront être analysés.


 

Sont présentés ici d’un point de vue global les 3 grands outils structurels dont l’artiste dispose : son site internet, les réseaux sociaux et l’utilisation d’intermédiaires digitaux. Chaque thème avec sera approfondis individuellement dans les articles suivants.

Bien que cela puisse paraître comme le B-A bas, nous insistons ici sur la nécessité pour l’artiste de ne pas seulement faire « comme tout le monde » et d’espérer voir les résultats apparaître de façon passive, mais plutôt de s’approprier de façon active les outils digitaux pour en tirer profit.

 

Dans la stratégie digitale de l’artiste ces outils lui permettront de faire croitre, de maintenir et d’interagir avec son audience. Chacun d’entre eux a des avantages qui pourront être complètement exploités une fois que l’outil sera compris et mit en place de façon optimale.

La stratégie digitale est à comprendre comme étant la combinaison des outils qu’il choisit d’utiliser afin d’atteindre ses objectifs.

 

 

Le site internet :

Le site personnel de l’artiste, reprend l’ensemble de son portfolio, explique son parcours, son message peut être un site vitrine mais aussi un site de vente. Il permet aux partis intéressés de prendre contact avec l’artiste, quel que soit la raison de ce contact. C’est ici que toutes les informations pertinentes qui le concernent seront centralisées.

Cette vitrine est le centre de la présence en ligne de l’artiste. Gravitent autours l’utilisation des deux autres outils digitaux que sont les réseaux sociaux et les galeries en ligne. Sans oublier le reste de ses activités qui y seront référencées (les expos, les vernissages, les worshops, etc).

 

 

 

 

Les réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux rassemblent les individus en communautés sur base de leurs centres d’intérêts. Chaque réseau a ses habitués et un mode de fonctionnement qui lui est propre. Dans un monde de plus en plus connecté, l’utilisation des réseaux sociaux entre aujourd’hui dans les habitudes quotidiennes de la plupart des gens qui composeront son audience et cela, quel que soit leur démographique. Pour cette raison, ceci en fait un vecteur privilégié de communication.

 

Il existe de nombreux réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn en sont les plus connus. Des réseaux sociaux spécialisés en art comme Behance, Deviantart, Pinterest ou d’autre encore sont aussi à la disposition des artistes. Évidemment, il est nécessaire de choisir celui qui convient le mieux à ses objectifs ainsi que d’en apprendre les rouages et complexités pour les utiliser de la manière la plus appropriée. Une fois maitrisées, ces plateformes présentes un réel potentiel de visibilité.

 

 

 

 

 

Les plateformes intermédiaires :

L’autopromotion a cependant des limites dont il est nécessaire de tenir compte. En ligne, comme hors ligne, la génération d’une audience dont la croissance est constante apparait fréquemment comme une difficulté à laquelle les intermédiaires peuvent aider à palier. Les intermédiaires, relais et autres facilitateurs ont une valeur ajoutée pour l’artiste car ils valorisent son travail auprès d’un nouveau public qui autrement ne serait pas accessible.

Cette une piste est à exploiter en combinaison avec les démarches personnelles de l’artiste afin de maximiser son potentiel.

 

Hors ligne, cela passe par le travail fait avec musées, galeries et autres organismes culturels qui organiseront des expositions et événements publics ou privés. Cela passe aussi par la presse qui pourra relayer articles et interviews de l’artiste.

 

En ligne, les intermédiaires digitaux prennent la forme de « galeries d’art en ligne » :

 

  • Les galeries – commerciales - en ligne: il existe deux grandes formes de galeries commerciales en ligne.

    D’abord, celles qui proposent une présence digitale aux galerie physiques qui représentent déjà les artistes.
    Ensuite, celles qui permettent aux artistes de mettre leurs œuvres en ligne eux-mêmes.

    Ce sont des plateformes de vente en ligne qui développent leur propre réseau et mettent en place une structure administrative et logistique généralement ennuyeuse ou difficile à gérer par les artistes qui préfèrent se concentrer sur leur travail créatif. Elles permettent la coordination entre les partis afin de rendre les transactions possibles (promotion, paiements, livraisons, retours, alignement avec la législation concernant les ventes, etc).

 

  • Les galeries – non commerciales – en ligne: Elles ne permettent pas de transactions sur la plateforme. Cela signifie qu’elles servent de vitrine uniquement et non de facilitateur logistique. Leur apport est limité mais permettent à l’artiste de ne pas faire de concessions en terme d’exclusivité ou de commission par exemple.

 

 

 

 


Quelques mots pour conclure...

En prenant ce rôle d’artiste-entrepreneur il a besoin d’une stratégie personnelle concrète et actionnable.

 

L’artiste actuel qui veut prendre le contrôle de son parcours de façon autonome dispose aujourd’hui d’outils qui le lui permettront. En prenant ce rôle d’artiste-entrepreneur il a besoin d’une stratégie personnelle concrète et actionnable. Actionnable étant le mot clé car ce seront les actions du quotidien qui, ensemble, lui permettrons d’atteindre les objectifs souhaités.

Autour de son travail créatif, lui incomberont, entre autres, les activités de recherche de partenariats et de représentations tout autant que celles de promotion et communication centrées autour de son Œuvre.

 

L’apport du digital, caractérisé par sa présence en ligne sera de lui fournir l’opportunité d’augmenter la taille de son réseau, de générer des ventes et de gérer celles-ci de façon simplifiée.

 

La stratégie digitale qui a pour base dans cette série le choix de combinaison des outils digitaux, ne doit pas être vue comme isolée car elle est une partie intégrante de la stratégie de l’artiste. Qu’elle en soit donc fondement ou complément, elle est idéalement utilisée de sorte à créer des synergies avec les autres efforts et démarches qu’il fournit. Après avoir évalué le pour et le contre des outils digitaux à sa disposition et décidé de ceux qu’il utilisera, les actions à prendre en seront une suite logique.

 

La galerie en ligne Artwing Solutions est pensée pour être l’intermédiaire privilégié de l’artiste-entrepreneur en proposant un modèle qui est à la fois structurel et complémentaire. C’est une plateforme qui est là pour le renforcer dans son quotidien. C’est un outil complémentaire pour toutes les autres démarches de l’artiste, que celles-ci soient en ligne ou hors ligne ; et structurel, car il est utilisable en soutien constant à travers tout le cycle de vente.

 

 

Dans un monde qui se complexifie, Artwing Solutions se veut être un pilier au service de l’art et des artistes.

 

 




 

Vous souhaitez voir apparaître un sujet particulier ou vous avez des questions ? Contactez-nous via le formulaire de contact et nous reviendrons vers vous illico presto.

 


 

Anthony H