14 Mars 2017

welcome beta launch

Notre objectif est depuis le début de créer un service à valeur ajoutée non seulement commerciale mais aussi, et surtout, qui peut aider à améliorer le bien-être de ses utilisateurs.

La question que nous posons ici est de savoir si c’est alors d’une entreprise sociale que nous parlons ?

En paraphrasant quelques recherches à ce sujet, nous trouvons que :

L’entreprenariat social est un entreprenariat qui se met au service de l’intérêt général. De cette volonté peuvent découler diverses structures opérationnelles. L’une d’entre elle est l’entreprise sociale qui se distingue d’autres structures telles que l’entreprise traditionnelle, le volontariat ou les actions de charité car elle se réfère à des activités économiques génératrices de revenus, simultanément financiers et sociaux.

Oui ! Nous avons donc devant nous un beau spécimen de ce genre.

L’entreprise sociale est donc un modèle économique de société qui se pose un problème – certain, ils se reconnaitrons, dirons une opportunité – qui utilise les forces et mécanismes du marché afin d’augmenter le bien-être sociétal.

De par les objectifs qu’elle se fixe et les moyens qu’elle met en œuvre pour les atteindre, cette entreprise se met au service de ses intervenants. En fonction de la problématique et de la solution proposée, les intervenants bénéficiaires peuvent se situer à différentes étapes ou sur la totalité de la chaine de valeur.

Bon, évidemment, nous ne pouvons pas non plus dire qu’une entreprise dite classique ne peut pas elle aussi avoir un impact positif sur la société.
La nuance avec l’entreprise sociale est en fait que son objectif primaire n’est pas le revenu financier mais la création de revenu social, qu’il soit ou non valorisable dans son entièreté de façon monétaire.
Sans vouloir être pédant, nous dirons aussi qu’une dimension philosophique conductrice apparait dans ce cas : la volonté d’aider et de contribuer à rendre le monde meilleur.

Une autre question que nous trouvons utile à poser, puisque finalement c’est aussi d’un service digitalisé que nous parlons, est de savoir si la technologie peut jouer un rôle dans le développement d’entreprises sociales.

Là encore, re-oui ! Elle le fait déjà, et de diverses façons en fait.

La technologie des réseaux sociaux permet par exemple la création de groupes d’intérêts qui dépassent les frontières. De façon générale la technologie a le potentiel de jouer un rôle majeur dans l’affranchissement de barrières à l’accès existantes dans de nombreux secteurs. Elle peut faciliter l’accès à la connaissance, faciliter l’accès aux soins de santé, faciliter l’accès au marché de l’emploi, créer des alternatives durables dans la gestion de l’énergie, …
D’ailleurs, cela se fait. On est en plein dedans. Nous vivons à une époque dans laquelle ces alternatives fonctionnement, se répandent et prennent de la vitesse.

C’est dans cet esprit que nous avons créé Artwing : une solution structurelle composée d’une série d’outils de découverte, vente et promotion au service des artistes et amateurs d’arts. La plateforme digitale permet aux artistes de partager leur univers, et aux amateur de commencer leur collection unique d’œuvres originales.

Avec cela, nous voulons permettre aux artistes de vivre de leur vocation, d’évoluer dans un environnement de plus grande visibilité et reconnaissance.
Nous voulons vous faire rêver, transcender votre quotidien, et rendre possible les échanges de perspective qui ne passent que par l’art.
En espérant que votre découverte d’Artwing soit aussi heureuse que sa création le fut, bienvenue !
Anthony, Laurent & Douglas.

Anthony H

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.